Flash Infos :
Nouveauté 2017 au studio OPUS : Enceintes de monitoring DYNAUDIO C4

DIGIDESIGN > Command 8 - Mini surface de contrôle

Digidesign - Command 8
Surface de contrôle pour Protools
Peut-être utilisée sur d'autres sequenceurs
Parfait état

 

660,00 € TTC

Nous avons testé en son temps (MMM 167) la Digi 002 : une surface de contrôle avec des entrées micros et lignes plus diverses sorties accompagnée du software Protools LE, puis le pendant en rack + software sans surface de contrôle (MMM 177) : le Digi002Rack. Aujourd’hui, c’est un peu le contraire : la Command 8 est une surface de contrôle sans entrées audio (ou presque).

PRESENTATION
La Command 8 est donc prévue pour piloter Protools LE, mais aussi le Protools TDM (la version « Pro »), ce qui jusqu’ici n’était possible qu’avec la Pro Control. De plus, cette commande peut également être utilisée pour d’autres logiciels. On rencontre souvent soit des consoles dédiées, soit des consoles à tout faire utilisables avec différents softwares, ici nous avons le meilleur des deux mondes : optimisée et prévue pour Protools, mais pouvant aussi servir aux autres. Bonne idée !

DESCRIPTION
Cette commande a bel aspect, c’est le moins que l’on puisse dire. De teinte gris foncé avec une partie gris clair pour ce qui concerne la partie des faders et au-dessus. C’est bien entendu cette partie qui attire d’abord l’attention. Huit grands faders de 10 centimètres motorisés. Ces faders assurent un contrôle en 1024 pas, au lieu des 128 habituels. Assez pour trouver la moindre nuance, pas vrai ? Chaque fader est surmonté d’un bouton « solo » et « mute », ainsi que d’un autre marqué « select », accompagné de part et d’autre d’une led rouge et d’une verte. Ces boutons sont clairs à comprendre. Plus haut un potard rotatif sans fin, entouré lui aussi de leds (onze exactement). Plus haut encore on trouve les leds signalant les différentes valeurs du signal entrant : trois led vertes pour les valeurs les plus faibles, une jaune lorsqu’on atteint – 3 dB, et rouge dès qu’on atteint le seuil de saturation. Les derniers boutons du haut, bien que physiquement semblables, ont chaque fois une fonction différente. De gauche à droite on trouve : EQ, Dynamics, Insert, Pan/Send/Pre, page -, page +, Master Bypass, Escape. Au-dessus de tout cela on rencontre l’écran, mais il s’agit plus d’un bandeau de couleur verte de 1 cm de large environ donnant des infos très lisibles. La partie gauche de la console est également bien fournie : 5 boutons « console view » nommés de A à E. On trouve encore un bouton « display mode », un « pan », un « send », un « insert » et un « Mon / Ø » (pour inversion de phase). Quatre boutons situés plus bas sont repris sous le terme de « modifiers ». La partie de droite comprend en bas toutes les touches utiles pour piloter un enregistreur. On se croirait sur une télécommande d’enregistreur analogique du temps passé, en mieux. Play, Stop, Rec, Fwd, Rew, RTZ (retour à zéro). Au-dessus, « play loop », « loop rec », « quick punch », « mem loc ». Vous aurez compris si vous êtes habitués de Protools ou d’un logiciel audio courant à quoi vont servir ces boutons. Pour les autres précisons qu’on pourra programmer des points de repères et les rappeler, créer des boucles, effecter un punch-in, etc. Le gros pavé rond central comporte quatre flèches : vers le haut, le bas, à gauche, à droite. On trouve encore une vingtaine de bouton sur cette partie. Je ne vais pas tout citer pour ne pas être fastidieux, mais signalons la prise et le volume du casque, le volume des enceintes (control room), les témoins in/out Midi, le panoramique, l’indispensable touche « undo » etc. L’air de rien, cette surface de contrôle fournit pas moins de 100 boutons, faders et interrupteurs divers. L’arrière est également intéressant : pas d’entrée micro (nous ne sommes pas sur une Digi 002), mais une entrée et deux sorties Midi, une connexion USB, une prise jack pour les punch-in au pied, deux sorties pour les enceintes audio, où vous pouvez choisir entre -10 et +4, et deux (stereo) « monitor inputs » soit « Main » et « Ext source », avec le même choix de sensibilité que pour les sorties d’enceintes.

CONCLUSION
Une vraie télécommande pour Protools TDM et LE, qui peut également servir aux autres logiciels audio. Faders motorisés, écran lisible, fonctions répondant parfaitement, qualité de construction… beaucoup de bonnes choses en fait. Cette commande apporte un réel confort d’utilisation et rend plus simple un logiciel qui peut sembler rébarbatif quand on travaille à la souris. Essayer, même brièvement, cette Command 8 sur Protools, c’est ne plus pouvoir s’en passer.

source : Music Sound - 2004

 

pdfCommand8_Guide.pdf